Archive for juillet 2008

Memento

25 juillet 2008

« souviens-toi », c’est ce que je veux dire en latin le titre de ce long métrage sortit en 2000.

Mais se souvenir, c’est précisément ce que ne peut pas faire Leonard Shelby – notre protagoniste – il ne peux pas se rappeler quoi que se soit plus de 10 minutes, ce qui est problématique quand on vient d’abattre un homme de sang froid : « Pourquoi je l’ai buté déjà ? merde je sais plus ».

Le film se déroule alors dans un ordre anti-chronologique, pour plonger le spectateur dans le même brouillard que celui où se déplace en permanence le héros.

A noté que ce film a été salué – entre autres – pour son réalisme du point de vue médicale.

Voila un court article mais qui présente pourtant un véritable chef-d’œuvre du cinéma, et plus particulièrement du genre film-puzzle. Memento est donc à voir, deux fois même, par tout les moyens possibles, l’un d’eux étant étant de prêter attention à l’affiche adjacente.

wiwi

Publicités

Kevin Spacey

3 juillet 2008

Je n’ai vu que trois films dont le casting mentionne cet acteur; les deux premiers sont de ceux qu’on se doit d’avoir vus avant de mourir (les contrevenants irons bien évidement en enfer), et le troisième, qui est toujours en salle, est bon mais ne deviendra probablement jamais culte.

1995 : The Usual Suspects.

Pour faire court; Spacey incarne Verbal Kint, un malfrat minable qui est pourtant le seul survivant du dernier massacre perpétré, dit-on, par Keyser Söze, l’homme dont l’existence ou non relève presque de la foi. Probablement le film qui offre les plus belles dernières minutes, la fin la plus splendide qui soit.

1995 : Seven

On pourrait dire qu’ici Kevin Spacey est à la limite de la figuration , mais il a tout de même le droit à une tirade des plus poignantes. Quant à l’histoire, il s’agit de deux inspecteurs (Brad Pitt et Morgan Freeman) à la poursuite d’un tueur qui a lut un peu trop de fois Le Paradis Perdu de Milton. On notera que les victimes n’ont vraiment pas dû apprécier leur mort.

2008 : Las Vegas 21

Comme je le disais, un film à voir si vous en avez l’occasion, mais sans plus. Les casinos de Las Vegas ont des millions dans les coffres, le petit génie Ben Campbell a besoin de beaucoup d’argent pour poursuivre ces très hautes études, et le professeur Micky Rosa (joué par celui qui nous intéresse aujourd’hui) recrute des étudiants pour mettre à bas les stoïques croupiers de black jack. En découle un film beau qui fait un peu penser à « Attrape moi si tu peux ».

Dans l’hypothèse où vous n’auriez pas déjà vu les deux premiers, je répète qu’ils sont à voir sur le champ

wiwi