JCVD

Les apparences sont parfois trompeuses. Ainsi, comme je l’ai déjà dis, en allant voir le dernier Indinia Jones, on découvre une abomination du grand écran là où on espérait la digne suite des trois premiers épisodes.

De même, c’est en allant voir JCVD, film dont le titre seul suffirait à effaroucher le cinéphile que je ne suis pas, qu’on tombe en réalité sur un très bon long métrage. Non pas que Jean-Claude Van Damme et autres gros bras du cinéma soient les signes distinctifs de films sans profondeur, mais presque.

Et voila donc en réalité une heure trente où l’acteur, jouant son propre rôle, nous offre des scènes drôles, mais pas seulement . . . On ne tombe heureusement jamais dans le ridicule bien connu des films à la Rambo.

Vous n’aurez pas besoin d’avoir vu la filmographie complète de l’homme (Street Fighter suffira) pour apprécier ce film franco-belge, mais seulement d’être accompagné, car c’est, selon moi, le genre de film qu’on ne va pas voir seul, sous peine d’en ressortir en désaccord avec mon jugement, chose qui frise l’hérésie.

wiwi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :